Mell’Pop

Après la boucherie, puis le café-restaurant, la boulangerie, dernier commerce de Melleroy, a fermé ses portes en février 2016. Les habitants, notamment les personnes âgées ou non motorisées se sont retrouvées privées d’un service capital : celui de l’approvisionnement en produits de première nécessité.

Un groupe de Melleroisiens s’est donc constitué en association dans le but de rendre au village un commerce, un lieu susceptible de créer des liens sociaux et de dynamiser le bourg, mais aussi de favoriser l’économie locale et de proposer des produits de qualité à prix raisonnables. L’association Mell’Pop a donc vu le jour en avril 2017 et les bénévoles se sont mis en recherche du lieu d’installation d’une future épicerie.

Ce lieu est aujourd’hui choisi, dans la rue principale du bourg. Un permis de construire a été accordé et les travaux de construction ont commencé.

Le projet s’est par ailleurs étoffé et différentes activités annexes sont envisagées (la mise à disposition d’un local pour la télé-médecine, par exemple). Les manifestations visant à promouvoir l’action de l’association se sont multipliées : marche gourmande avec la participation de producteurs locaux, restauration de la fête de la Saint-Fiacre (anciennement fête patronale, abandonnée depuis de nombreuses années), etc.

Parallèlement, de nombreux articles, dont beaucoup sont produits localement, sont proposés à la vente. Un point relais a été mis en place à Château-Renard.

Nous contacter : epiceriechezmell@gmail.com

Président : Dany REUILLARD
Vice-président : David Lejeune
Secrétaire : Pascale CORDE
Secrétaire adjointe : Murielle BEAUVOIS
Trésorier : André CHESNES
Vice-trésorière : Mélanie GIRARD

Membres du Conseil d’administration : Claude LORPIN, Serge FOISSY, Véronique FARGE

Comité des fêtes

En cette année 2020, le comité des fêtes est composé de 9 membres actifs donc le bureau  est composé de :
Président : Michel LECERF
Trésorière : Jocelyne Gallois
Trésorière adjointe : Pierrette Dauvergne
Secrétaire : Christelle Leduc
Secrétaire adjointe : Valérie Suard

Vous pouvez nous contacter par e-mail : comitefetesmelleroy@outlook.fr

Cantine

La cantine est assurée les lundi, mardi, jeudi et vendredi midi. Les repas sont confectionnés sur place, à partir de produits locaux, le plus souvent possible.

TARIF DU REPAS AU 01 JANVIER 2021 : 3,30 €

Menu(s)

 

 

Patrimoine

L’EGLISE

Vers l’an 700, une première église, certainement en bois et dédiée à Saint Fiacre, est érigée à l’instigation de l’abbaye de Ferrières à l’emplacement de l’église actuelle.

La paroisse de Melleroy est alors rattachée à celle de Saint-Maurice-sur-Aveyron.

Elle est reconstruite en dur vers l’an 800, à l’époque carolingienne.

Vers 1120, elle est placée sous le patronage de Notre Dame, Saint Fiacre restant patron secondaire. L’ossature de l’édifice actuel, de style roman, date des XII ème et XIII ème siècle.

Partiellement détruite en 1421, la reconstruction du chœur, du porche, de la tour et du clocher, de style gothique, est assurée par le curé Jean Bourbon.

Elle dure près d’un demi-siècle et s’achève en 1529. La restauration de l’intérieur date du début du XVII ème siècle.

LES CHATEAUX

Plusieurs fiefs apparaissent au Moyen Âge, le fief de Melleroy, puis ceux des Aymes (les Vaillants), des Préaulx (le levier), des Hayes des jumeaux (la Maunie), du Petit et du Grand Jussy et de la Bretèche (la Chaponnière). Seul ce dernier renaîtra de ces cendres après les destructions de la Guerre de Cent Ans.

L’origine du château de la Chaponnière, alors appelé la Bretèche, remonte à l’an 1100. Vers 1260 il devient la propriété des Courtguilleret.

Un siècle plus tard il passe aux mains des Courtenay.

Le château de la Bretèche est détruit par le Roi d’Angleterre, Henri V de Lancastre et son nom même disparaît à tout jamais, le lieu prenant celui de la ferme voisine, la Chaponnière.

Endetté, Jean IV de Courtenay vend le fief en 1451 à Jacques Coeur dont les biens, après sa disgrâce, sont attribués à Antoine de Chabannes.

La famille de Courtenay redevient propriétaire à la fin du XV ème siècle et en 1520, c’est Léon de Courtenay qui fait reconstruire le château.

En 1600, il passe aux mains des Hobereau et, un siècle plus tard, des Milsonneau.

Il est acheté en 1763, par la famille Becquerel qui le restaure et lui donne son architecture actuelle, celle d’un élégant château recouvert d’ardoises. Cette famille deviendra célèbre en donnant naissance à quatre générations de scientifiques dont un prix Nobel, Henri Becquerel.

Plusieurs familles s’y succèdent ensuite. L’écrivain Jean Fougère, prix Courteline 1944 pour son roman « Les Bovidés »  achète le château en 1951.

Le cinéaste Claude Lelouch y entreprend en 1961 le tournage d’un film resté inachevé faute de financement.

Cette archive est disponible sur le site de l’INA (archive payante mais le début est en accès gratuit) :

Cliquez ici pour voir l’archive